Avertir le modérateur

22/05/2009

Smic : les «salauds de pauvres toujours plus nombreux» !

C’est du moins la conclusion que je tire de ce que je viens de découvrir sur «L’écho de l’éco», rubrique du «15:15» supplément économique du Monde dont le titre – 14,1 % - pourrait paraître fort sibyllin si nous n’apprenions qu’il s’agit du nombre de Français payés au Smic au 1er juillet 2008 (étude du Dares, services statistiques de Bercy et du ministère du travail). Il s’agit d’une nette augmentation comparée à 2007 (12,9 %)…

 

Il est évident qu’en dépit des promesses de Nicolas Sarkozy – «travailler plus pour gagner plus» - sur fonds d’heures sup défiscalisées ce qui entraîna un sérieux «manque à gagner» pour le budget ! -  la situation économique française était déjà fort dégradée bien avant le krach boursier du 11 septembre 2008 et qu’au surplus, nombre de smicards ne firent sans doute pas autant d’heures supplémentaires qu’on nous l’affirmait.

 

On apprend ainsi qu’une forte proportion (46,1 %) des plus mal lotis seraient les employés des hôtels, cafés et restaurants sont payés au minimum légal ! Ceux-là même que la baisse de la TVA à 5,5 % est censée favoriser… Je dirais comme Daniel Cohn-Bendit au sujet de Rachida Dati que l’on ne verra sûrement jamais assidue à Strasbourg : "mon œil" ! Pour rester polie…

 

Cette hausse du nombre de smicards serait due pour l’essentiel aux fortes hausses du Smic en 2008 qui ne faisaient d’ailleurs que compenser une inflation galopante ! Si l’on traduit cela en termes économiques cela signifie tout simplement que les salaires juste au-dessus du SMIC n’ont pas été revalorisés… en d’autres termes on nomme cela «l’écrasement de l’échelle des salaires». Etonnez-vous ensuite de la paupérisation des classes moyennes !

 

Il est évident – le gouvernement excluant tout «coup de pouce» pour la revalorisation du Smic cette année - et compte tenu de l’aggravation fulgurante de la crise économique et du nombre de chômeurs, que la situation des «salauds de pauvres» ne fera qu’empirer.

 

Sans même parler des retraités qui, l’an dernier, n’ont eu droit qu’à 2 % de revalorisation de la retraite de la CNAV… Beaucoup percevant nettement moins encore que le Smic.

 

Nicolas Sarkozy et les patrons du COUAC-40 peuvent bien faire bombance… Leur appétit d’ogres n’en sera jamais troublé.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu